Nouvelle animation: bibliothèque de St Geyrac

Choisis ta bande dessinée préférée!

Du 6 juillet au 6 octobre 2022
Liste des 6 Bandes Dessinées en compétition

La bibliothèque est ouverte au public . Les coordonnées pour joindre la responsable:

TEL: 05.53.06.13.20 – MAIL: bibliotheque@mairie-saint-geyrac.fr

HORAIRES D’OUVERTURE AU PUBLIC
Mercredi de 14h30 à 18h30 et  Jeudi de 9h30 à 12h30

Lien avec la rubrique du site « Bibliothèque de Saint-Geyrac« 

Avec la rubrique du site: « fonds de la bibliothèque Municipale de Saint-Geyrac« 

Delpy de Saint Geyrac

Pour continuer l’histoire de cette famille cliquez sur les liens au bas de l’article.

Le nom patronymique de cette famille est DELPY

Pour distinguer les différentes branches chacun y a ajouté un nom terrien, une seigneurie…

Et nous avons

Delpy de Saint Geyrac

Delpy de la Roche

Les charges qu’ils ont occupées les ont anoblis.

                          Voici leur blason Coupé, au 1er, d’argent à cinq mouchetures d’hermine de sable posées 3 et 2   au 2ème, d’azur fretté d’argent.

C’est le 24 avril 1685 que François (Jean François) d’Abzac de la Douze vend ses possessions dans la paroisse de Saint-Geyrac à Jacques Delpy. (ADD 3E 8658)

        ▶▶▶ L’acte est passé chez un notaire de Périgueux, Maître Juglard. Jacques Delpy devient propriétaire de métairies, de près, de « tennements » dont nous reconnaissons bien les noms. Il devient également propriétaire de droits honorifiques dans l’église. Il a également tous droits de justice  et tous les autres droits seigneuriaux attachés au bourg, aux propriétés.

           

 Il fera bâtir à Monferrier un château qui sera terminé dès 1700.

Tableau représentant le château au début du XIXe   Archives S Lachèze

Guillaume Delpy de Saint Geyrac sut faire des concessions au moment de la Révolution et conserva son château qui  restera la propriété de la famille jusqu’au 6 septembre 1813.

Les Delpy de Saint Geyrac résidaient le plus souvent à Périgueux dans un bel hôtel particulier.

Ce bâtiment  occupe l’angle que fait le Greffe avec la rue de Tourville, et  donne sur le chevet de Saint Front. Un plan de 1771 levé par Vincent Leroux « architecte privilégié du roy » nous fournit, en plus du plan, le nom des propriétaires : il s’agit de « Monsieur de Saint Geyrac . »

A la Révolution cette demeure fut saisie par la nation (elle était la propriété de Jacques considéré comme exilé)  et vendue le 9 Messidor  an II (27/06/1794), à Antoine Germillac, officier de santé. Il fut Vénérable de la loge L’Anglaise de l’Amitié de 1770 à1771. Il  deviendra maire de Périgueux de 1797 à 1800.

En 1864-1865 on rectifie par des travaux la pente du Greffe et on    crée un nouvel alignement. Un  plan  effectué en 1872 montre ce nouvel alignement mais il n’y a pas la trace de ce bâtiment surmonté d’une terrasse qui va changer l’allure de la façade. C’est donc qu’il a été construit après pour aligner le bâtiment. Quelques boutiques en occuperont le rez-de-chaussée.

La famille aura droit de tombeaux dans la crypte de Saint Front.

L’Hôtel particulier des Delpy de Saint Geyrac à Périgueux

Pour continuer l’histoire de cette famille cliquez sur les liens ci-dessous.

Jacques Delpy

Charles Delpy de Saint Geyrac

Guillaume Delpy de Saint Geyrac

Jacqueline Delpy de Saint Geyrac

Marie-Thérèse De Puch

Tableau généalogique de Jacques Delpy

Tableau généalogique branche aînée

Tableau généalogique branche cadette

tableau généalogique sous-branche

Verger conservatoire (St Geyrac)

Photo mise en avant: implantation du futur verger conservatoire (photo de Laurence Harlé)

Futur verger conservatoire : étape 2 (mai 2022)

Lundi 9 mai après-midi, les élèves Jardiniers paysagistes de l’EREA de Trélissac sont venus bien équipés pour matérialiser l’emplacement du futur verger conservatoire inclus dans la zone Refuge LPO.

Ils ont été accueillis par des habitants de Saint-Geyrac, impliqués dans le projet à différents titres ou simplement curieux.


Après un rappel du plan imaginé en classe par les élèves, les deux enseignantes ont lancé les différents chantiers.
Tandis que certains s’attaquaient à la tonte afin de délimiter l’emplacement de la haie d’arbustes fruitiers et les zones de plantation des futurs arbres, d’autres élèves préparaient les éléments visuels.

Deux élèves, bien concentrés, s’occupent de la tonte et du débroussaillage

Une corde tendue entre des piquets de bambous permet d’imaginer le dessin de la future haie. Sur celle-ci, de petits panneaux informatifs indiquent quelles variétés d’arbustes trouveront leur place.

Une fois la tonte effectuée, des piquets de bois peints ont été plantés puis coiffés de pots de fleurs remplis de paille. Ils visent cette fois à indiquer l’emplacement des arbres fruitiers et l’espèce choisie tout en servant d’abris à insectes, en attendant l’hiver prochain, temps de la plantation.

La météo estivale a nécessité des temps de pause à l’ombre et une bonne hydratation. L’étape de trempage des cartons dans l’étang a été très appréciée. Les élèves ont pu observer quelques sauts de poissons… Les cartons mouillés ont été déposés dans l’alignement de la future haie puis recouverts d’herbe de tonte et de paille pour préparer le sol à la future plantation.

Le temps et les matériaux ont manqué pour finir la « haie » et le tour des « arbres ». L’association recrutera les bonnes volontés pour un petit chantier participatif. L’appel aux dons de paille et de cartons est renouvelé !

Tout est prêt pour que les visiteurs de la Fête de la nature se promènent dans le futur verger de Saint-Geyrac dimanche 22 mai 2022.

Article de Laurence Harlé

Autres Instituteurs trouvés dans les archives mais dont on a peu de renseignements.

  • 1877 Mr Bonnet : Registre du Conseil Municipal du 30-12-1877 : Mr Bonnet Institueur, domicilié au bourg, est délégué pour faire partie de la Commission de préparation des listes électorales.
  • 1881 Mr Vendelallère: Gallica.fr discours prononcé par Paul Bert à l’occasion du banquet qui lui a été offert par les Instituteurs de France le 18 septembre 1881. Dans la liste des souscripteurs au banquet, à la médaille et au buste, on peut lire « Mr Vendelallère Instituteur à Saint Geyrac »
  • 1898 Mr Vidal remplaçant de Mr Parre
  • 1926 Melle Lassagne Fernande : née en 1906 à Saint Geyrac fille de Fernand Lassagne, sabotier aux Brugettes, domiciliée aux Brugettes. Sur un registre de la Mairie « 20 août 1929 Lassagne Institutrice fournitures, 148.90F »
  • 1911-1912 Melle Monribot- Mr Bernadou
  • Et peut-être d’autres qu’on trouvera au fil des recherches sur Saint Geyrac.

1934-1935 Mr et Mme Bru

Probablement à Saint-Geyrac du 1er janvier 1934 à la rentrée 1935.

Pierre Maurice Louis Bru est né à Trélissac le 13-12-1906. Ses parents sont instituteurs et domiciliés à Coulounieix. Le 8-09-1920 le Tribunal de Périgueux déclare que la nation l’adopte : son père est mort à la guerre.

Il se marie le 03-08-1929, à Notre Dame de Sanilhac avec Marie Simone Cessat.

Saint-Geyrac a reçu de la Mairie de Beaupouyet  un avis de radiation de la liste électorale en date du 13- 01-1935.

 En effet on trouve le couple  à Beaupouyet sur le recensement de 1931, sans enfants mais avec une bonne à leur service.

Pierre Bru est inscrit chez nous sur la liste électorale dressée le 31-03-1934 mais rajouté (après la clôture ? ou oublié ?) en remplacement de Mr Catus † 18-02-34.

On ne peut en savoir plus car il n’y a pas leurs dossiers aux Archives, peut-être parce qu’ils ont quitté la Dordogne. Ce sont les mentions marginales de l’acte de naissance de chacun qui nous informent  de leur divorce, de leurs remariages et de leurs décès à Paris.

dénombrement de Beaupouyet, 1931

Radiation de la Liste électorale de Beaupouyet pour son inscription à Saint Geyrac.

La classe de Mr et Mme Bru