1898-1919 Mr et Mme Simonet

Les deux enseignants arrivent  le 2 septembre 1898 en provenance de Lacropte où ils étaient depuis 1887.

Mr Vidal le remplaçant de Mr Parre leur succédera là-bas.

 On trouve cette famille sur les recensements de la Commune en 1901 et de 1911.

Ils ont eu un fils à Saint-Geyrac le 17-12-1899. Il sera mis en nourrice chez Anne Debiard épouse Lassagne le 26-12-1899. Il y restera jusqu’à ses deux ans.

Martin Simonet est né à Douchapt le 22-10-1861 dans une famille d’instituteurs.

Sa femme  Marguerite Victoire Grand est née le 08-08-1862 à Léguilhac de Cercles. Elle est normalienne de la promotion de 1880.

Leur premier fils Georges  est né à Lacropte le 13-01-1888.

Dans les années 1907 à 1909 Monsieur Simonet demandera au conseil Municipal de Saint-Geyrac « une bourse   en faveur de son fils candidat à l’école polytechnique ». Les archives de l’école Polytechnique sont accessibles par internet. On trouve les fiches de cinq anciens élèves au nom de Simonet mais il n’y a pas notre Georges.

A la numérisation des fiches matricules, on le retrouvera : classe 1908 n° 1632. Il a été élèves de l’Ecole des Ponts et Chaussées.

Celui né à Saint Geyrac  sera de la classe 1919 n° 577. Il sera exempté de service militaire pour raison de santé et mourra le 06-02-1920.

On trouve aux Archives Départementales les dossiers du père et de la sœur de Martin Simonet mais pas le sien. Par contre il y a celui de sa femme.

La perception de Saint Pierre de Chignac fera parvenir en 1911 un relevé des Communes du canton qui possèdent un secrétaire de Mairie.

 St Geyrac y est noté; il s’agit de l’instituteur (comme dans 6 autres communes) c’est donc Mr Simonet. Il perçoit 100F pour cette prestation. Où se trouvait la Mairie ?

Dans la classe ! Comme en 1881!!

En 1902 acte de mariage  n°4 entre : Dupuy de la Grand’Rive et Marie Renée de Salleneuve

«  dans la salle d’école des garçons, publiquement toutes les portes et les fenêtres étant ouvertes »  en remplacement de la formule « à la Mairie publiquement ».

Le couple prendra sa retraite à la fin de l’année scolaire 1918-1919.

Clémence Frut ,élève des Delalbre épouse Jean Beau.

Voici des pages des cahiers de Lucie Beau, leur fille, née le 24-06-1999 à Saint Geyrac. Elle épousera Léo Chadrou le 30-10-1922 dans notre Commune et sera la mère de Léontine Théodore. L’expression  « cours enfantin » n’a pas la valeur que nous lui connaissons. A cette époque il y avait la classe des grands et la classe des petits confiée à Madame !

Novembre 1908
Décembre 1911

Cahiers d’Auguste Beau, frère de Lucie et fils de Clémence. Il est né à Saint-Geyrac le 08-08.1901. Il épousera Léa Combeler.

13 juin 1914
Octobre 1914

Monsieur Vidal, l’instituteur remplaçant de Monsieur Parre, avait fait le 29 mai 1898 une proposition au Conseil Municipal, exposée par le Maire « Monsieur le Maire expose au Conseil la nécessité qu’il y aurait d’apprendre aux enfants de l’école les notions d’agriculture moderne avec l’application des engrais, qu’à cet effet il croit que le meilleur moyen serait d’affermer une terre dans le voisinage du bourg pour leur faire faire des expériences sous la direction de Monsieur l’Instituteur qui s’est offert très aimablement pour développer chez les enfants le goût de l’agriculture et leur apprendre d’une façon pratique l’usage des engrais chimiques». Le conseil  Municipal accepte cette proposition et «décide en outre la création d’une récompense aux élèves les plus méritants, récompense qui sera fixée ultérieurement« .

Cette proposition a-t-elle été suivie d’effets ?

Si oui c’est Monsieur Simonet qui a dû s’en charger. Les délibérations sont muettes à ce sujet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s