1919-1929 Mr et Mme Huot-Marchand

 Le couple arrive à Saint-Geyrac pour la rentrée d’octobre 1919 en remplacement du couple Simonet admis à la retraite.

Mr Huot-Marchand est originaire du Doubs, plus exactement de Bretonvillers où il est né le 19-12-1885. Son père est ébéniste et sa mère institutrice. Quand il passe le conseil de révision il est déjà instituteur. Il s’engage dans l’armée pour trois ans le 06-10-1906 avec bénéfice de l’envoi en congé après une année de service, ce qu’il fait. Le 06-09-1907 il rejoint Bonnetage où il reprend son poste d’instituteur.

Son épouse née Thibal est originaire de Saint-Cernin de Reilhac où elle est née le 17-08-1885 de parents agriculteurs. Elle est partie très jeune Institutrice dans le Doubs où elle rencontra son futur mari. Dès 1905 elle n’a de cesse de faire des démarches pour rejoindre la Dordogne, faisant intervenir son père « Maire Républicain de Saint-Cernin de Reilhac » auprès du Préfet, de quelques députés et ministres …Elle regagne la Dordogne le 31-03-1911 et est nommée à Mortemart (Saint-Félix de Reilhac).

Le mariage a lieu le 19-12-1911à Saint-Cernin de Reilhac et permettra à Monsieur Huot-Marchand de quitter le Doubs le 14-01-1913 pour le Fleix  où le couple occupera un poste double.

Sa fiche matricule  n°968  de la classe 1905 nous indique «  passé en  domicile dans la subdivision de Bergerac le 09 octobre 1913, affecté au 92ème RI à Agen ».Il sera mobilisé lors de la mobilisation générale le 03-08-1914 au 93ème RI, puis passera au 230ème RI  le 01-04-1917. Evacué gazé le 12-08-1918, il sera rayé des armées le 09-10-1918. Agent de liaison particulièrement courageux il sera cité deux fois à l’ordre de son régiment en 1916 puis en 1917 et recevra la croix de guerre 2 étoiles de bronze, la médaille commémorative, la médaille de la Victoire.

Il sera nommé  avec sa femme à Saint Geyrac le 01-10-1919.

Monsieur Huot-Marchand assurera les fonctions de secrétaire de Mairie jusqu’en 1926, date à laquelle il est remplacé par Jean Auzy. Les nouveaux instituteurs ne veulent pas de la Mairie dans la classe ….(Conseil Municipal du 05-10-1919). Pas étonnant quand on lit sur les registres du Conseil Municipal le 21-05-1923 qu’il y a entre 70 et 80 élèves et que les locaux sont dans un tel état que l’académie menace de les faire fermer par mesure d’hygiène !

C’est Mr Huot-Marchand qui assurera le recensement de 1921, il recevra pour cela 100F.

A la retraite le couple se retirera à Périgueux, rue Lavoisier où ils décèderont : lui le 25-12-1954 et elle le 22-04-1979.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s