Le sergent-chef, Gaston Lucien Bastat

Photo en avant-plan prise dans le cimetière de Saint-Geyrac

Après la guerre de 39-45, une plaque a été apposée sur la stèle du Monument aux Morts de Saint-Geyrac pour perpétuer le souvenir de GASTON  LUCIEN BASTAT, mort pour la France.

L’historique de ce monument a été établi par Josette Galinat (le monument aux morts).

Une autre plaque y a été ajoutée pour ne pas oublier une victime civile : Maurice Caley, mort  à 14 ans, le 16 août 1944.

Sergent-chef, pilote dans l’armée de l’air à la base aérienne de Meknès au Maroc, Gaston Lucien Bastat est décédé le 10 novembre 1944 en service commandé.

Photo (Archives privées)

Né le 5 juillet 1912 à Houdan dans les Yvelines, il est décédé à 32 ans. Il s’était marié le 14 septembre 1940 à Saint-Geyrac avec Léonie Loubiat (dite Lucienne) née à Lauzelie en 1914.

Elle était la cadette d’une nombreuse fratrie:

Léontine ( 1895/1979)

Léon (1899/1984)

Jean (1902/1902)

Louis (1905/1958)

Louise (1907/1994) qui épousa en 1926 Joseph Coulaud, bien connu à Saint-Geyrac

Lucien (1911/?)

On peut lire l’acte de décès, transcrit par le maire de St Geyrac, M. Renaudie.

Transcription de l’acte de décès

Bureau du Territoire de Meknès

Le 10 novembre 1944 à 9h30, est décédé aux Ait-Raho, Gaston Lucien Bastat, né le 5 juillet 1912 à Houdan (Seine et Oise), sergent-chef/ pilote à la base centre d’instruction de chasse à Meknès, domicilié à Saint Geyrac (Dordogne), français, pupille de la nation, fils d’Albert Bastat et de Albertine Reine Alexandrine Dubois, sa veuve, sans profession, domiciliée à Bayonne, Basses-Pyrénées, époux de Lucienne Léonie Loubiat, française domiciliée à Saint Geyrac, décédé aux Ait-Rahot.

Mort pour la France

Dressé le 10 novembre 1944 à 17h sur la déclaration de Marcel Boitet, lieutenant officier d’état civil de la base d’instruction de chasse de Meknès, français domicilié à Meknès, décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire, non parent du défunt, qui lecture faite, a signé avec nous, Jean Léon Pierre Dutheil, Chevalier de la Légion d’Honneur, décoré de la Croix de Guerre, contrôleur civil chef du territoire de Meknès, officier d’état civil.

Pour extrait certifié conforme

Meknès, le 8 septembre 1945

Le contrôleur civil chef du bureau du territoire,

Signature (illisible)

L’acte de décès ci-dessus a été transcrit le 25 septembre 1945, 4h du soir, par Nous, Renaudie Théophile, Maire de Saint Geyrac,

signature

Document original

Plaque apposée sur sa tombe au cimetière de Saint-Geyrac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s