1890-1898 Mr et Mme Parre

Mr et Mme Parre étaient  instituteurs dans la commune de Borrèze (24), lui au chef-lieu, elle à la Salamonie.

Grâce à son dossier  déposé aux AD sous la cote 1 T 127, on peut suivre son itinéraire. Melle Thorain a obtenu son diplôme en juillet 1883. Elle sera directrice de l’école maternelle de Moret en Seine et Marne et n’aura de cesse de revenir en Dordogne.

 Ce sera chose faite en 1888.

Le 3 avril 1888, à Cazoulès, elle épouse Jean Parre (° 24-06-1862 à Borrèze,24) instituteur adjoint à Borrèze et elle y prend son poste début mai 1888 dans le  hameau de la Salamonie.

Le 16 avril 1890 Mme Parrre  est nommée comme institutrice titulaire à Saint-Geyrac  en  remplacement de Mme Pauly appelée à Saint-Crépin d’Auberoche.

On peut supposer que son mari l’a suivie.

Jean Parre figure sur la Liste générale des électeurs pour 1897. Sur la liste de recensement du 30 avril 1891 on trouve :

  • Parre Jean, 28 ans, instituteur, chef de ménage
  • Thorain Marie Euphrasie, 27ans, institutrice, son épouse
  • Parre Renée, 1an, leur fille
  • Parre Marie Louise, 2 mois, leur fille
  • Trébier Jeanne, 63ans, sa mère

 En  juillet 1892 à Saint Geyrac acte de naissance de Anne Marie Blanche Parre, fille de Jean Parre âgé de 30 ans et de Maria Euphrasie Thorain 28 ans Instituteurs (Anne †05-07-1984 à Montluçon) il a présenté l’enfant et signé l’acte.

On retrouve la  trace de Mme Parre le 9 mars 1892, puis le 16 avril 1894 pour un congé de maladie, il n’y a pas de remplaçant Jean Parre prendra les deux classes.

En 1897 le 23-07 nait Jean Marie Louis Georges .Il est mis en nourrice du 25-08-1897 au 13-08-1898 chez Jeanne Deschamps épouse Déjean, domiciliée à « Les Combes ». Archives de la Mairie

Ces enseignants s’impliqueront  dans l’enseignement pour les adultes. La revue « l’enseignement pratique » donne la liste des « prix spéciaux décernés aux instituteurs et institutrices par arrêté du 9 juillet 1897 ».On trouve  « diplômes en Dordogne ….Mr et Mme Parre à Saint-Geyrac….. »

Le 17 04 1898 Jean Parre décède  à l’âge de 36 ans. Sa veuve demande alors à partir et elle obtiendra le 30 avril 1898 un poste à Temmiac  et ensuite à la Canéda.

Après le décès de Mr Parre et le départ de sa femme, on trouve Mr Vidal qui restera jusqu’à l’arrivée du couple Simonet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s