1864-1879 Mr et Mme Malange

C’est dans une lettre du Juge de Paix du canton de Saint-Pierre de Chignac en date du 27 avril 1865  que nous apprenons que Saint-Geyrac fait partie des Communes privilégiées qui ont un instituteur.

Le Conseil Municipal n’en fait pas mention mais nous le trouvons sur le recensement de la population  de 1866. On le trouve également sur ceux de 1872, 1876.

Il a 24 ans en 1866 et il est célibataire. Il fondera une famille à Saint Geyrac. Julien Jean Malange épouse le lundi 31 mai 1869 à 9h du matin, Jeanne Boudy âgée de 17 ans fille de cultivateurs domiciliés à la Sigonie.

On note que Jeanne est sans profession. Jean n’a pu fournir un acte de naissance (il n’est pas sur le registre d’état-civil) mais devra donner un acte de notoriété qui le dit être né le 13-09-1841.

Une petite fille  Marie Angèle naîtra le 23 05 1870 puis Marie Berthe  le 11-02-1872 (†1875).

Le 13-09-1876 naîtra Marie Louise Berthe Elise Joséphine Jeanne !

A La naissance de Marie Berthe, on nous dit que les parents sont instituteurs. A la naissance de la deuxième petite fille on qualifie bien la mère d’institutrice.

L’instituteur figure seul sur la liste de recensement de 1866. On le trouve en famille sur les listes de 1872 et 1876.

 Sur la dernière liste la famille étant agrandie, il y aura une servante, Marie Quillet âgée de 13 ans.

Le couple quitte la Commune en 1879, on retrouvera l’instituteur en 1889 à Saint-Crépin d’Auberoche où Madame Peyrot-Pauly le remplacera.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s