Prisonniers de guerre

Après la débâcle de l’armée française en juin 1940, un million six cent mille soldats (1 600 000) sont faits prisonniers et beaucoup sont répartis dans des camps en Allemagne (Stalags).

«  … un rapport de la préfecture daté de 1947 qui fait état de 13789 Périgourdins ayant été, plus ou moins durablement, prisonniers de guerre en Allemagne, soit au moins 25% des hommes du département … »1.

Parmi ceux-ci, plusieurs cultivateurs de Saint-Geyrac ainsi que son instituteur M. Paris.

Cliquer sur Les prisonniers de guerre saintgeyracois pour consulter un tableau encore incomplet qui recense les saintgeyracois concernés.

Cliquer sur Auguste Beau qui a été un de ces prisonniers ; il a passé , durant les 2 guerres mondiales, presque 8 ans de sa vie hors de sa famille et de sa ferme, au service de l’armée française !

1 informations tirées de l’ouvrage :

« la Dordogne dans la seconde guerre mondiale », sous la direction de Anne-Marie Cocula et de Bernard Lachaise, Editions Fanlac

Une réflexion sur “Prisonniers de guerre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s