Hélies Lacoste Lagélie

Image mise en avant : extrait de la carte de Belleyme n° 23 secteur de La Gélie à Saint-Félix-de-Reilhac.

Il est juge du marquisat de La Douze

Il est né le 3 octobre 1673 à Saint-Geyrac (Dordogne).

Petite histoire à propos du baptême d’Helies.

Les parents habitant la paroisse de Saint Félix de Reilhac, on trouve ceci

« Le 24 septembre 1673 naquit Hellies Lacoste fils naturel et légitime de Messire   Anthoine Lacoste juge du marquisat de La Douze et de Galliotte Andrieu et a été baptisé le 3 octobre an susdit(1673) dans l’église de Saint Geyrac par Monsieur Redon Curé dudit lieu sous signé et a été parrain Hellies Andrieu du bourg du Bugue et marraine Louize Lacoste habitante du village de La Cotte paroisse du-dit St Geyrat  Le dit Andrieux a signé et non Ladite Lacoste pour ne savoir  de ce en quoi par moy Redon curé de St Geyrat»

Pourquoi Hélies a-t-il été baptisé à Saint Geyrac ?

On cherche alors à Saint Geyrac et on trouve ceci :

Saint Geyrac, il est  bien enregistré entre les actes de naissance du  05 septembre et du 15 octobre 1673.

«Le 3 octobre (1673) je soussigné ay baptisé Hélies Lacoste fils à Mr Antoine Lacoste juge de La Douze et à Galliotte Andrieux mariés habitant de la Gélie paroisse de Saint Félix nay le 24 septembre  ont été faits parrain et marraine  Hélies Andrieux  du bourg du Bugue et Louyse Lacoste du village de La Cotte paroisse de St Geyrat où  je fis ce baptême à  la place du Curé de Saint Félix qui est … M… … … à se  loger, dans ces lieux s’étant accouchée la dite Galliotte Andrieu à Saint Geyrac  y étant venue faire  baptiser, en foy de quoi.»

On a la clé du mystère , sa mère est venue accoucher à la Côte dans sa famille.

Voici les règles en vigueur à cette époque, les baptêmes mariages et inhumations étant enregistrés par le curé de la paroisse.

 Le curé ne doit administrer le baptême que dans l’église de sa paroisse et à ceux qui y sont nés. Il ne doit point baptiser les paroissiens d’une autre paroisse sans la permission de leur curé. Si on présente à un curé des enfants qui ne soient pas de la paroisse, il doit les renvoyer à la leur, à moins d’une nécessité pressante. S’il est dans l’obligation de baptiser, alors il doit le faire (Concile de Narbone 1609). Mais l’inscription se fait aussi sur le registre de la paroisse de naissance. Les exceptions sont justifiées par des conditions de vie particulièrement dures.

Choix des parrains et marraines

Bonnes mœurs et piété exigés

Préséance familiale

  • Le 1er enfant : parrain son grand-père paternel  et marraine sa grand-mère maternelle
  • Le 2ème enfant : parrain grand-père maternel et marraine grand-mère paternelle
  •  Puis oncles et tantes par le sang ou par alliance suivant le même droit d’aînesse
  • Puis on continue par les frères et sœurs par ordre de naissance, si la famille est très grande
  • Les cousins et les cousines.

Il se marie avec Jeanne Labrousse(…-1738)

Il est décédé le 8 janvier 1749 à Saint-Félix-De-Reilhac-Et-Mortemart (Dordogne), à la Gélie à l’âge de 75 ans.

Une réflexion sur “Hélies Lacoste Lagélie

  1. Ping : Lacoste Lagélie – Saint-Geyrac en Périgord !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s