Le tri sélectif, c’est l’avenir!

8 déchèteries à côté de chez vous:

Les horaires d’ouverture

Sinon, notez ces horaires des déchèteries à proximité de Saint-Geyrac:

  • La Douze ( ouverte  le mercredi de 14h à 17h et le samedi de 9h à 12h)
  • St Crépin d’Auberoche (ouverte le mercredi de 9h à 12h et le samedi de 14h à 17h)

——————–

Aide mémoire pour trier les emballages ménagers vides: cliquez sur le lien ci-dessous

——————–

Redevance incitative (SMD3) : guide pratique à télécharger

——————–

Où peut-on récupérer un composteur au sein de l’agglomération du Grand Périgueux?

Vous pouvez acquérir un composteur pour un montant de 10€ en vous adressant au SMD3 (Syndicat Mixte départemental des déchets de la Dordogne) : Déchèterie de Boulazac au 05 53 53 11 19 ou contact@smd3.fr.

——————-

Boulazac : La benne mobilier, c’est quoi? pour le savoir cliquez sur le lien d’information ci-dessous:

Que deviennent les meubles usagers?: cliquez sur le lien d’information

——————–

Recyclage: vous voulez vous débarrasser de livres, de meubles… mais vous ne voulez pas les jeter? Voici un lien avec l’association ARTEEC de Marsac sur Lisle:

Cliquez sur ce lien : ARTEEC

Recettes locales

Toutes ces recettes nous ont été gracieusement fournies par des habitants de Saint-Geyrac. Merci pour leurs contributions et bon appétit aux amateurs! Pour lire les recettes cliquez sur télécharger… Et si vous avez des recettes à proposer, n’hésitez pas à nous les envoyer à l’adresse de l’association CIS: cis24.association@gmail.com

Les apéritifs- Boissons

Desserts

Les Mais en 2008

A Saint-Geyrac, après les dernières élections communales en 2008, on a perpétué comme cela se doit, cette belle tradition, qui réunit joyeusement toute la population.
Mais attention, pas question de « bâcler » le rituel: le conseil municipal se composant de 11 membres, on plante 11 arbres de Mai.
Evidemment, un seul dimanche ne suffit pas. Qu’à cela ne tienne, on étale les plantations sur deux dimanches. Qui s’en plaindra?
Le premier dimanche, la cérémonie commence à 8 heures du matin: premier arbre, premier régal, c’est le petit déjeuner. Le deuxième arbre est planté vers 10h pour le casse-croûte, suivi à 12h de l’apéro-dinatoire et du 3ème arbre. Vers 16 heures, c’est au tour du 4ème arbre, et du goûter. Aux alentours de 18 heures, c’est l’apéro du soir pour le 5ème arbre. Pour 20 heures, c’est le dîner et un dernier arbre pour cette journée.
Le dimanche suivant, on recommence,  mais il faut feinter sec, puisqu’il reste 6 arbres à planter!!

Quelques mini-clips vidéos en souvenir

Transformée au cours des ans

Document de recherche élaboré par Mme Galinat. Merci de ne pas utiliser ce document protégé, sans en demander l’autorisation à Mme Galinat.

Le christianisme est une religion de la ville. Il n’y a pas d’éléments qui permettent de dater son établissement dans les campagnes jusqu’à l’époque mérovingienne.
On peut penser qu’à partir du VIème siècle, mais plus sûrement du Xème une église a été construite, mais aucun document ne permet de l’affirmer.
De l’église primitive il reste peu de chose, l’ensemble ayant été remonté et un bas côté ajouté au XIVème siècle.
La plus ancienne mention de l’église remonte au XIIIème siècle : une petite charte de 1263 qui contient « une donation par Arnaud de Bosville sieur de Miremont à l’église de Sengeyrac et au chapelain d’icelle Raymond de Carpinel, de tous ses droits sur ladite paroisse ». Les deux fils du donateur, Arnaud, Archidiacre de Périgueux et de la même église de Sengeyrac et Gaillard (son autre fils) comparaissent dans l’acte et le ratifient. (BSHAP n°9 p 428)
La paroisse fut unie au chapitre de Saint-Front en 1276.
La paroisse appartenait à deux familles distinctes, les Vals de Périgueux et les Reilhac Barrière. Ce sont les Reilhac Barrière qui possédaient le bourg et l’église.
Les biens des Vals arriveront dans la famille d’Abzac par l’intermédiaire de Guillemette de Boniface veuve de Pierre Vals et son unique héritière après le décès en bas âge de leur fils Bozon, et son remariage avec Adhémar d’Abzac à qui elle fera la donation de tous ses biens en 1394. Ils auront 6 enfants. L’aîné Olivier d’Abzac de Ladouze épouse le 28 mars 1400, à Notre Dame de Sanilhac, Jeanne de Barrière de Reilhac en Périgord, fille d’Amalric de Barrière, chevalier seigneur de Reilhac et de Périgueux ( °1340 †1402), et de Huguette de Guerre (°1345 † ? ).
C’est ce mariage qui apportera aux d’Abzac les biens des Reilhac dans la paroisse de Saint Geyrac dont l’église. Pour se faire accepter de la population Olivier d’Abzac en profitera pour la rénover et elle perdra son caractère roman. Il y ajoutera ses nouvelles armoiries.


Le 24 avril 1685, les d’Abzac se séparent de leurs possessions, dont l’église, sur la paroisse et les vendent à Jacques Delpy, écuyer, Conseiller du Roi, receveur des tailles en l’élection de Périgueux.
Cette famille les conservera jusqu’à la Révolution.
Le XIXème et le XXème apporteront leurs lots de travaux, sans modification.

©Copyright Bienvenue à Saint-Geyrac –CIS
Tous droits réservés-reproduction interdite